Les équipes internationales dans les starting-blocks

Home>Informations générales>Les équipes internationales dans les starting-blocks

Eurobot 2017 go!

Cette année, pas moins de 17 pays sont représentés pour Eurobot 2017. Les équipes ont dû optimiser leur budget au plus près afin d’inclure les frais de voyage, c’est un détail mais il est d’importance ! Du coup, certaines équipes ont redoublé d’ingéniosité pour réduire les coûts robots !

Un projet complet

Participer à Eurobot demande une vraie démarche projet où les facteurs temps, distance à parcourir, matériel disponible et compétences sont pris en compte.

La solidarité est de mise

Alors pour certains, l’union fait la force. Ainsi, les 3 équipes Serbes MSM-RV, Memristor et reSet ont loué un car et ont mis 3 jours à arriver sur le site de la Roche-sur-Yon. Vous ne pouvez pas les rater : ils se déplacent par groupe de 10, en polo aux couleurs de leur drapeau: rouge, bleu et blanc, de jour comme de nuit ! La solidarité est importante et leur motivation bien palpable.

Certains viennent de loin

L’équipe LEGO-Maniacs de Bucarest (Roumanie) est constituée de 3 jeunes filles en école d’ingénieur et d’un lycéen. Ils ont créé un système de filet de fortune pour ramasser les minerais sur une base en LEGO – une idée ingénieuse pour réduire les coûts et leur permettre de venir jusqu’à la Roche-sur-Yon et de participer.

Même cas de figure pour l’équipe canadienne GRUM qui a dessiné puis imprimé en 3D leurs robots mais elle avait en plus le décalage horaire à gérer !

Les trois équipes tunisiennes, quant à elles, ont transformé leur stand en maison : on peut y manger, y dormir (sur et sous les tables), et bien sûr y travailler! Les valises serrées les unes contre les autres servent même de petits murets insonorisants !

Finalement, ils font tous preuve d’une motivation hors du commun pour prolonger leur passion de la robotique et du challenge au-delà des difficultés de visas, de langues et de budget.

Bravo à eux !

2017-05-26T15:19:06+00:00 26 mai 2017|Informations générales|Commentaires fermés sur Les équipes internationales dans les starting-blocks