Entretien avec Adrien Bracq – Les Karibous

>>Entretien avec Adrien Bracq – Les Karibous

Nous vous l’avions annoncé il y a quelques jours, tout beau tout chaud voici le premier article issu de nos rencontres avec les équipes inscrites cette année à la #CDR2018. Mais qui est cette équipe du nord de la France présente depuis 2011 sur notre concours de robotique ? Flashback sur notre tête à tête avec un membre de l’équipe Les Karibous : Adrien Bracq.

Plus jeune, Adrien suivait tous les ans la Coupe de France de Robotique sur l’émission E=M6. Quelques années plus tard et toujours passionné de robotique, il intègre l’ENSIAME de Valenciennes et rejoint l’équipe Val’Robotik avec laquelle il participe à sa première Coupe. L’année suivante, il reprend le club et créé en 2011 une seconde équipe : les Karibous. « Avant tout, c’est une équipe de copains qui s’est créée en parallèle de Val’Robotik pendant deux ans », nous explique-t-il. Mais l’obtention du diplôme d’ingénieur, un an plus tard, semble alors signer la fin des Karibous…

Les membres de l’équipes des Karibous

C’est finalement la rencontre avec les fondateurs d’un Fablab à Amiens, la Machinerie, et l’envie de poursuivre l’expérience qui permettra aux Karibous de revenir à la Coupe de France de Robotique. Cette rencontre marquera également un tournant dans la carrière professionnelle d’Adrien, puisqu’il y devient Fabmanager. Aujourd’hui, il est le responsable du projet OpenBot (un programme de médiation scientifique et technique autour de la robotique pour les jeunes de moins de 26 ans).

Et pour 2018 ?

En 2018, les Karibous seront bien présents à La Roche-sur-Yon car « la Coupe, c’est presque sacré maintenant » mais toujours avec le même objectif : accompagner d’autres équipes car ce qui est intéressant pour eux c’est de « les former, leur montrer ce qu’est la robotique, [en bref] que ce n’est pas que du blabla ».

Quel intérêt alors pour cette équipe de poursuivre l’aventure Planète Sciences ? Pour Adrien et son équipe « c’est l’occasion de chercher des solutions, de créer des trucs qu’ils pourront, pourquoi pas, réutiliser dans leur quotidien par la suite ».

L’équipe est en retard sur la conception du robot, mais Adrien commence toujours par faire les t-shirts avant d’avancer sur les robots ! Rien ne semble donc perdu… d’autant plus que 5 prototypes de cartes sont en cours et que Matthieu avance sur la propulsion du robot.

Les Karibous ne se fixent jamais d’objectif en termes de classement car leur volonté est d’accompagner d’autres équipes. Par contre, ils s’imposent comme challenge d’être parmi les dix premières équipes homologuées, de faire les 5 matchs et de les faire correctement, c’est-à-dire « pas faire forcément des points, mais juste que le robot fasse ce qu’il doit faire ». On peut donc dire que leur leitmotiv est : fiabilité, esthétique du projet et répétabilité.

Comment fabriquez-vous vos robot ?

« On a eu des années où on a tout remis à plat. Il a fallu que l’équipe reparte de zéro. Par exemple il y a 4 ans, on a décidé de concevoir la propulsion du robot à partir de moteurs pas-à-pas. L’idée était également de proposer un concept simple pour les équipes de jeunes qu’on encadre. C’est pas cher, fiable, précis, simple à mettre en oeuvre. Tellement, qu’on est surpris de ne pas croiser plus d’équipes avec cette solution technique. On a aussi mis en place un principe de châssis qui est réutilisé depuis 3 ans. C’est tous les ans la même architecture tout en y apportant des changements et/ou améliorations chaque année en fonction des volontés et des disponibilités de chacun. l’année dernière on a changé la technologie de batterie pour passer du NiMh au LiPo. On avait tellement de moteurs gourmands qu’il fallait fournir plus de puissance. Mais avec toutes les contraintes que cela entraîne, on n’est pas sûr de continuer sur cette voie cette année. »

Les Karibous procèdent aux derniers réglages entre deux matchs de la Coupe de France de Robotique

Il ne faut pas forcément de grosses finances pour participer à la Coupe de France de Robotique, Adrien nous rejoint en expliquant « On n’a pas des robots qui coûtent extrêmement cher. L’équipe fonctionne sur l’autofinancement, notre seul sponsors est la Machinerie et après nous complétons de temps en temps avec quelques soutiens techniques (dons de matériels). » Et pourtant chaque année, l’équipe de Karibous refabrique l’intégralité des robots, ils dupliquent les cartes, refont le châssis sur le principe de l’année précédente. Ainsi ils peuvent appliquer des micro changements sur les principes de conception et fiabiliser leurs robots. Adrien nous explique qu’il « y a deux-trois ans [ils avaient] décidé de fabriquer l’intégralité de la mécanique en prototypage rapide (impression 3D à l’aide de fil de plastique permettant de produire des pièces fonctionnelles) mais depuis [ils ont] évolué. En effet c’est pas toujours la meilleure solution faut savoir mixer les technologies. Aujourd’hui [ils ont] un châssis en tôle avec des profilés en aluminium sur lequel [ils viennent] fixer des pièces en prototypage. C’est plus solide, plus simple à monter-démonter. » Comme quoi même après plusieurs années de participation, on continue d’apprendre.

Vue de détail sur le robot de 2017, on voit bien le mélange de technologies : les profilés alu, le plexi, les pièces en impression 3D,

Et pour toi la Coupe c’est quoi ?

Un mot qui résonne quand on lui parle de Coupe de France de Robotique : rencontres !

Chaque année les Karibous réalisent une vidéo lors de la Coupe de France de Robotique. La vidéo de l’édition 2017 sera prochainement disponible. Mais vous pouvez en attendant voir ou revoir leur reportage sur l’événement de 2016. Une très belle vidéo qui montre différents points de vue sur ce concours de robotique avec des interventions de participants mais aussi de membres de l’organisation.

Pour cette année, Adrien nous réserve un nouveau sujet en vidéo. Mais Chuttt … c’est un secret mais le thème de la vidéo 2018 sera l’implication des femmes dans la robotique… Avis aux amateur(trices) toujours plus nombreux(ses) !

En attendant de les retrouvez du 6 au 9 mai 2018 à la Roche-sur-Yon, nous tenions à remercier l’équipe des Karibous du temps accordé à cet interview et leur souhaitons bon courage dans le développement de leur projet. Vous pouvez suivre leur actualité sur leur fil Twitter @LesKaribous.

A très vite pour un autre interview sur www.coupederobotique.fr.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

2018-01-23T23:05:55+00:00 25 janvier 2018|Interview|