Focus bénévole : Lili, Fafine, Leffé

>>Focus bénévole : Lili, Fafine, Leffé

Lili est ingénieur dans l’aéronautique, c’est sa troisième Coupe.
Fafine est enseignant chercheur en faculté de mécanique, c’est sa première Coupe.
Leffé est ingénieur en systèmes industriels, c’est sa sixième Coupe en tant que bénévole et elle a également été participante pendant 2 ans.

Pourquoi 3 bénévoles en 1 article ? Parce qu’elles sont sœurs !

C’est Leffé qui a découvert la coupe en étant dans un club robotique qui participait à la Coupe. Puis un jour, elle passe du côté des coulisses.

Je m’ennuyais alors je suis devenue bénévole, parce que quand on est bénévole, qu’est-ce qu’on rigole !

Il y a 3 ans, c’est Lili qui rejoint l’événement lorsque Planète Sciences est à la recherche de bénévoles. Les raisons sont les mêmes pour Fafine cette année.

Leur poste bénévole

Code Bar – la buvette
Elles avaient envie d’être toutes les trois à la buvette, le Code Bar. Elles s’accordent pour dire que « ça se passe bien, c’est fatigant, ça fait mal aux pieds mais il y a une très bonne ambiance ».
Allez y faire un tour, même dans les moments intenses, on le voit bien et on le ressent. Un lien évident existe avec les bénévoles, qui entre deux choses à faire viennent boire ou grignoter avant de filer vers la prochaine mission.

Elles sont aussi, ainsi que les autres membres de la buvette, très proches des équipes. D’une part, c’est là qu’ils peuvent s’adresser au besoin pour acheter de quoi manger matin, midi et soir, et boire les litres de café dont beaucoup raffolent.
C’est aussi souvent, quand l’affluence le permet, l’occasion d’échanger, de discuter. Certaines équipes y font même démonstration de leur robot. Pas plus tard que la nuit dernière, une équipe a créé un robot avec des éléments pris au Code Bar.

En résumé, la buvette c’est un enrichissement de l’estomac, mais pas que !

Et l’année prochaine ?

Là encore, quasiment en chœur :

Rebelote, on remet ça !

2018-05-11T18:19:11+00:0011 mai 2018|Interview|