Une nuit à la coupe (2)

>>Une nuit à la coupe (2)

Alors que dans le bilan de la première nuit on vous disait que les allées et les stands fourmillaient encore à des heures tardives, cette nuit on a pu constater une certaine désertion. Il est fréquent à la Coupe qu’épuisées par la première nuit courte voire blanche, bon nombre des équipes fassent le choix raisonnable de rentrer dormir. Avec la journée de la veille et le début des matches, ils ont souvent eu la possibilité de corriger bons nombre de bugs et il est temps de penser à son repos.

Ça s’en va et ça revient

Petit arrêt au stand 121 durant notre balade nocturne. On y trouve l’équipe Yetibot en train de s’affairer autour de leur robot, tournevis en main. Si vous les cherchez, vous les trouverez en réalité juste à côté, au stand 120. Ils ont emprunté pour quelques heures les tables de l’équipe voisine, rentrée dormir, afin d’avoir plus de place. L’homologation, ils l’ont passée mercredi, ce qui leur a permis de faire leur premier match dès la série 1. Avant celui-ci, leur unique robot faisait ce qui était prévu et au moment du match… Plus rien !

Malgré ces problèmes surprises, ils ont pu grappiller quelques points pendant le match des séries n°1 grâce à l’abeille et au panneau domotique. Forfait en revanche pour leur second match car il faut remettre en ordre de marche ce robot qui n’aurait probablement pas été en mesure de marquer des points. Problèmes de connexion des cartes, problème de batterie, démonter puis remonter le robot, c’est entre autre ce qu’ils sont en train de faire au moment où nous rencontrons 3 membres de l’équipe. Pas de folie pour eux cette nuit, ils rentreront dormir.

En repassant ce matin un peu avant le début de la reprise des matches, on trouve un stand vide et un petit mot des Anges Gardiens (bénévoles prenant soin des équipes durant la compétition et s’assurant qu’ils soient à l’heure à leurs matches.) indiquant qu’ils sont passés les chercher afin de les amener sur scène pour leur match mais que le stand était vide. On espère que Yetibot sera là pour leur prochain passage et qu’ils auront réussi à refaire marcher leur robot comme ils le souhaitent !

Mieux vaut tard que jamais

Eux, les homologations, ils les ont passées ce soir à 22h15 ! Clubelek n’a donc pas pu jouer de matches lors des séries 1 et 2, il faudra alors tout donner dans les trois autres séries pour cumuler un maximum de points. Pour eux il est probable que, comme la veille, certains d’entre eux passent la nuit sur le stand. Ils espèrent pouvoir assurer au moins deux actions le lendemain : l’abeille, qui doit descendre une rampe pour crever un ballon et le panneau domotique, que le robot doit allumer en appuyant sur un interrupteur placé au bord de la table de jeu. Il leur reste toutefois des choses à corriger et des éléments de leur robot à assembler.

Ce matin, on pouvait les voir dès 7h30 s’entraîner sur la table d’une autre équipe. Comme annoncé, les deux membres de Clubelek vus quelques heures auparavant sont restés debout toute la nuit pour avancer le travail. Ils sont plutôt contents car ils ont pu imprimer des éléments supplémentaires, via leur imprimante 3D amenée sur place, comme l’ont fait de nombreuses autres équipes. Leur abeille a pu être améliorée et c’est pour le mieux car nous apprenons à l’instant où nous écrivons ces lignes qu’elle a bien fonctionné et leur a permis de marquer 50 des 71 points de leur match ! Ils envisageaient ce match assez sereinement, se trouvant face à une équipe de niveau a priori similaire, permettant d’aller avec détente et amusement à ce premier match de série.

Ce soir, c’est la Coupe OFF avant d’affronter les dernières séries de la Coupe de France et d’Eurobot demain matin, puis de passer aux phases finales l’après-midi.

Pour suivre les équipes en direct, rendez-vous pendant la journée sur la Web TV de Planète Sciences avec nos commentateurs et le chat !

2018-05-11T11:32:33+00:00 11 mai 2018|Informations générales|